Le respect des Droits de la Personne dans le processus électoral est un devoir de tout citoyen

En dates du 11 au 13 Juillet 2017, la Commission Nationale des Droits de la Personne a organisé des sessions de formation en faveur de ses Commissaires, son personnel, les membres de la Société Civile, les journalistes et le forum des religieux sur le « Respect des droits de la Personne dans le processus électoral ». La formation a réuni quelque 300 personnes.

En collaboration avec la Commission Nationale Electorale et les chercheurs et enseignants d’universités, les bénéficiaires de la formation ont été formés sur ce qui doit retenir leur attention pendant tout le processus électoral. Il est du devoir d’un citoyen d’élire ses représentants. L’objectif de ces sessions de formation était d’expliquer le rôle de chacun des groupes formés dans le monitoring du respect des droits de la Personne dans le processus électoral visant le bon déroulement, avant, pendant et après les élections. Ils ont aussi été formés sur l’éducation civique pendant la période électorale. Au cours de ces sessions de formation, tous les formateurs ont souligné que la culture de tolérance doit caractériser les Rwandais, tout en respectant tous les circulaires régissant les élections, afin d’organiser de bonnes élections.   

Le Président de la Commission Nationale Electorale, Prof Kalisa Mbanda, qui était  parmi les formateurs, a expliqué que les bonnes élections sont celles où tout citoyen remplissant les conditions élit ses représentants librement, mais que c’est aussi un devoir civique vis-à-vis de la loi. Il a exhorté tout un chacun à respecter toutes les dispositions des circulaires régissant les élections, et de promouvoir la culture de tolérance et de respect des droits de tous pendant les élections.

Les participants à ces formations ont acquis des connaissances en matière de surveillance du respect des droits de la Personne dans la période électorale, du respect des circulaires régissant les élections quant aux droits des candidats et l’électorat ainsi que la promotion des activités relatives aux élections libres et pacifiques organisées de façon transparente, dans le respect des provisions des lois et le changement démocratique positif. 

Les bénéficiaires se sont félicités de la formation reçue et se sont engagés à mettre à profit les connaissances acquises en faveur des citoyens, afin que ces derniers soient informés sur le processus des élections présidentielles prévues en date du 4 Août 2017.